Point de situation sur le Confinement Fin de 3ème semaine (30 mars-7 avril)

3ème compte rendu !

L’action municipale se poursuit et s’amplifie en fonction des besoins.

LA SECURITE

  • La Police a déposé 1000 attestations de déplacement dans les commerces : Intermarché, Boucherie Gilles, Tabac-presse, boulangerie du centre, Rôtisserie, artisan primeur, boulangerie et rôtisserie à la Cardelle.
  • Fourniture de masques aux taxis.
  • L’inobservation des mesures de confinement oblige la police municipale à multiplier ses contrôles. En lien avec la gendarmerie qui a reçu des ordres de répression de la part du préfet, les policiers municipaux ont reçu la consigne de verbaliser.
  • L’accès au canal de la Siagne interdit par arrêté préfectoral, non observé par les « promeneurs », va être, en plus des affichettes d’interdiction, matérialisé par du barriérage. Des contrôles seront effectifs.

Le SOCIAL

  • Information de TOUS les séniors de la commune (plus de 700 à ce jour) ATTENTION aux « démarcheurs de la solidarité ».
  • Prise de contact régulière avec les séniors suivis par le CCAS.
  • Les Partenariats avec les différents acteurs locaux, l’ENTRAIDE, Saint Vincent de Paul, Intermarché, Croix rouge sont très opérationnels.
  • La plateforme municipale pour gérer les courses et les médicaments accueille plus de volontaires agents de la commune pour ce service à domicile.

LE SCOLAIRE

  • Accord pour une présence d’agents municipaux dans les écoles pour la garde d’enfants de soignants, y compris le week-end. Accueil élargi aux soignants conjoints gendarmes policiers nationaux, sapeurs-pompiers professionnels et agents de la Préfecture utiles à la gestion de la crise.
  • Peymeinade, centre d’accueil volontaire pour accueillir ces enfants de professionnels pendant les vacances de Pâques.

LA PROPRETE URBAINE

Encore une semaine où l’incivisme a sévi ! S’il y eu moins de détritus jetés sur la voie publique (gants, mouchoirs, masques…), on a relevé plus de dépôts sauvages avec de nombreux gravats notamment aux points suivants : Frayère, Belletrud, hameau de Peymeinade, …

APPEL AU CIVISME

  1. Les déchetteries étant fermées, j’en appelle, à nouveau, au civisme pour ne pas déposer d’objets encombrantsou tous autres au pied des poubelles collectives. La ville doit rester propre. Il y a lieu donc de garder chez soi ces objets jusqu’à la fin du confinement en vous assurant que dès la fin de cette période, je doublerai les tournées d’enlèvement à domicile pour vous débarrasser. N’ajoutons pas à cette crise des comportements générateurs de risques sanitaires.
  2. S’agissant du brûlage des déchets, l’arrêté préfectoral autorise les feux de 10 à 15 h pour les résidus d’arbres fruitiers, d’oliviers et pour tout ce qui résulte des obligations légales de débroussaillement (OLD). Brûlage interdit en cas de vent. Le brûlage des déchets verts (tonte des pelouses…) est interdit !
  3. Dans le même esprit, et pour des raisons de santé publique, je vous recommande de stocker chez vous ces déchets jusqu’à la fin de période de confinement. Des consignes de verbalisation ont été données pour réprimer les feux interdits
  4. Civisme et voisinage!  Le confinement est un facteur de troubles de voisinage qui doit être épargné du bruit et autres nuisances ! Penser (entre autres) que des soignants ont besoin de se reposer entre 2 vacations.

Délinquance :

Vol d’un des filets de cage de foot du terrain de sport de Saint Exupéry (posés il y a 1 mois ½)

Vol d’un tapis fleuri au rond-point Beltrame

 

LA QUESTION DES MASQUES

Après la polémique sur la question de la désinfection des rues, il ressort d’après les avis des scientifiques et les agences régionales de santé (ARS) que cette désinfection à grands coups de pub et de médiatisation est aussi « inutile que dangereuse » selon l’ARS de l’Ile de France.

Et l’ARS Paca d’ajouter que pour « lutter contre la propagation du virus, le confinement, le respect des règles d’hygiène et de distanciation sociale sont les méthodes qui ont montré leur efficacité, notamment en Chine » Et c’est pour éviter des dépenses inutiles que j’ai refusé de céder au mimétisme par des « démonstrations » rassurantes mais parfaitement inefficaces pour lutter contre le virus. Un peu de sérieux et de bonne gestion de l’argent public !

« Re-belote » avec les masques ! Hier inutiles, aujourd’hui préconisés, demain imposés par certaines villes, une nouvelle surenchère ! Annoncés à grand coup de pub, on lit que cela sera applicable dès le dé-confinement déclaré et lorsque les masques seront livrés ! 2 inconnues de taille. Ces maires avouent n’avoir aucune visibilité sur ces dates ! Comment et pourquoi fournir certaines populations quand les soignants eux-mêmes ne sont pas dotés de ces masques.

Le mutisme de l’État sur cette question laisse aux maires libre champs pour des initiatives les plus diverses qui n’ont pour effet que de provoquer la colère des habitants des villes et villages non concernés par ces décisions.

J’EN APPELLE À UNE ORGANISATION COLLECTIVE.

Dans l’attente de masques, protégez-vous avec une écharpe, un voile, un masque ou une visière de jardinage ou autres…

Chers habitants, Soyons tous civiques et solidaires dans l’intérêt de chacun et de tous. Sans polémique locale inutile.

Votre maire

Le CCAS reste à votre écoute Tél : 04 93 66 62 42

Chers habitants, Soyons tous civiques et solidaires dans l’intérêt de chacun et de tous. Sans polémique locale inutile